Page d'archive 13

8 mai 2008

Ma nuit a été ressourçante, j’avais une tête toute blanche entre la fatigue et la maladie. Là ça va beaucoup mieux, il faut dire que je ne suis même pas sure d’avoir dormi 2h dans l’avion tellement c’était inconfortable. Après ça le futon paraît être le meilleur lit au monde. J’ai rencontré toutes les personnes du labo et on a tous mangé le midi au restaurant du campus. Il faut acheter le ticket du plat que l’on veut à un automate (heureusement il y a des photos et le descriptif en anglais) et ensuite aller chercher le plat au stand correspondant. Le repas était bon mais épicé !!

L’aprem était consacré à une visite du laboratoire par des étudiants de master, j’en ai donc profité mais les présentations en anglais leur demande pas mal d’efforts et apparemment les étudiants ne comprennent pas l’anglais, ma tutrice me faisait donc la traduction de l’essentiel. Dans la plupart des pièces ou des labos, on ne doit pas rentrer avec ses chaussures (comme dans les apparts d’ailleurs), soit on reste en chaussettes soit on porte des savates ce qui fait vraiment bizarre dans un labo. J’ai aussi pu discuter de mon sujet avec mon prof Mr Kikuchi et il me tarde de vraiment commencer ça a l’air passionnant. En gros, c’est la synthèse et l’application de liposomes qui sont des membranes cellulaires artificielles pour le transport, par exemple, de médicaments dans le corps humain. En pleine après-midi un gars du labo m’a demandé si je voulais faire une sieste et comme je lui ai répondu « pourquoi » il a cru que je n’avais pas compris sa question. Je ne sais pas si c’est à cause du décalage horaire ou des à priori qu’ils ont sur nous…

Tous les japonais que j’ai rencontré sont extrêmement serviables et très gentils, ça en devient gênant car ils veulent tout m’expliquer ou faire à ma place ou m’amener partout et ils insistent donc c’est impossible de refuser. A 17h30 j’étais au labo en train de lire une publi et ma tutrice voulait que je rentre chez moi, j’ai du lui répéter plusieurs dois que ça allait et que je voulais finir ça.

La fac : NAIST
Album : La fac : NAIST

12 images
Voir l'album

 

6 et 7 mai 2008 : Départ et arrivée

Départ !! L’avion est énorme et rempli de japonais… Ils prennent des photos avant l’embarquement et dans l’avion. On doit être maximum 10 européens dont un groupe de métal allemand de 5 personnes. Le vol passe vite (12h), je suis à côté de la fenêtre ce qui me permet de voir les contours de la Finlande, la mer Baltique et l’est de la Russie. Ensuite c’est une couche de nuages épaisse qui recouvre tout. On survole le Japon pour atterrir à Osaka et je peux alors voir à quel point ce pays est montagneux. Ah oui..Le vol s’est très bien passé jusqu’au petit déj. Là j’ai commencé à me sentir vraiment mal c’était affreux et je ne pouvais pas me lever puisqu’on allait bientôt atterrir. Vous pouvez imaginer la suite avec des sacs en papier… A l’aéroport, mon chef de labo est là avec 2 étudiants du labo qui veulent absolument porter tous mes bagages. On est à 1h30 en voiture de Nara. On passe devant Osaka (L’aéroport est sur un petit bout de terre sur l’Océan et rejoint la ville par un pont) qui est immense !!!! La ville n’est pas belle du tout car les constructions sont très anarchiques, au milieu de tout ces buildings j’aperçois le toit du château d’Osaka avec son architecture typique de la culture japonaise. Pendant le trajet je me sens de nouveau mal et on est obligé de s’arrêter, je fais donc une arrivée remarquée..

On arrive alors à Nara qui est une ville très verte et vallonnée, j’aperçois pas mal de personnes en train de faire leur potager, les maisons sont plutôt étonnamment grandes. La fac n’est pas très grande en superficie mais plutôt en hauteur (le bâtiment de la Materials school, là où je suis, a 5 étages). On passe au bureau des étudiants pour qu’ils remettent les clés de l’appart et divers papiers et consignes la plupart en japonais bien sûr..

L’appartement fait 2 pièces et a un balcon. La première nouveauté est que mon lit est un futon c’est donc un matelas plutôt mou à même le sol avec un coussin en graines de quelque chose. Il n’y a pas de volets et le soleil se lève trèèèèès tôt vers 4-5h du matin et il se couche tôt aussi vers 19h, ça fait une drôle d’impression alors qu’on s’approche de l’été. Tout est réglable par boitier électronique même si on veut se faire couler un bain on peut régler la durée et la température de l’eau. D’ailleurs la baignoire est seulement faite pour se délasser, on est censé se laver dans la partie douche avant d’y rentrer. Le seul problème avec tous ces boitiers est que tout est en japonais. C’est donc un vrai appartement typiquement japonais.

Vers la fin d’aprem, les étudiants (4 pour être précise) de mon labo m’ont amenés faire les courses au moins pour les premiers jours puisque mis à part les appareils électriques l’appartement est vide. C’était assez délicat puisque la plupart des produits sont nouveaux pour moi et on ne trouve pas facilement les éléments de base pour reproduire notre cuisine quotidienne. J’ai donc choisi la plupart des choses grâce aux photos et aux conseils des étudiants. J’ai quand même trouvé des pâtes « européennes » et des céréales. La plupart des fruits et légumes sont chers mais surement que les produits cultivés ici sont moins chers. Par exemple, 4 pommes font 6 euros. On a aussi été dans un magasin où tout est à 100 yen = 0.60 euros pour trouver une assiette, une casserole… mais sur ce point on n’était pas d’accord avec ma tutrice qui ne comprenait pas l’utilité d’une casserole (ce qui se comprend quand on a une riseuse et qu’on ne mange pas de pâtes). Les caisses du supermarché sont presque au milieu d’autres rayons et très espacées, je ne sais pas comment ils vérifient qui a payé ou pas. Et le parking est payant si on n’achète rien dans le magasin. Leurs voitures sont presque toutes familiales ou des mini-vans et ils conduisent à gauche.

En rentrant ma tutrice, qui est chinoise mais comprend et parle très bien japonais puisque la plupart des symboles japonais viennent de Chine, a tenu à m’inviter à manger pour un repas traditionnel chinois. Il y avait plein de plats différents sur la table et tout le monde se servait avec des baguettes même pour moi (même si j’ai mis 2 fois plus de temps à manger). Je ne sais pas trop ce que j’ai mangé parce-qu’il n’arrivait pas à le traduire en anglais mais c’était très bon.

Christelle habite l’appartement à côté de chez moi et je suis passée chez elle avant d’aller me coucher. J’ai alors rencontré Marie une autre française en stage de master 2 dans le même ensemble de labos que nous.

Lapart
Album : L'apart

8 images
Voir l'album

 

Bonjour ! Konnichiwa !

Et non je n’ai toujours pas internet, ça parait fou en étant au Japon mais c’est comme ça. J’ouvre quand même ce blog même s’il ne sera pas trop mis à jour tant que je n’aurai pas de connection dans mon appart. Voilà, cette première semaine s’est bien passée, vous pourrez voir plus tard quelques photos de mes premiers pas au sein de la culture japonaise.

1...910111213


Le Grand Turc |
Rénovation du Riad Zitouna ... |
Stage en Irlande |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue dans le nord !
| London State Of Mind
| C'est parti pour Tahiti !!!