Archives pour la catégorie Visite de Kobe et Himeji

28 juin 2008 : Kobe et le boeuf…

 

Week-end consacré à Kobe et Himeji. Kobe est à environ 30min d’Osaka en train, il nous a donc fallu une bonne heure et demi pour y arriver. En arrivant, on s’est rendue compte qu’on avait oublié de prendre l’adresse du ryokan où on avait réservé (on se demande si on est pas blonde des fois), on ne se rappelait même plus du nom, donc on a fait tous les bureaux d’info de la gare de Kobe pour savoir s’ils n’auraient pas des listes de ryokan, et non… Heureusement, notre super Hayato est venu à la rescousse, on avait quand même eu l’idée de prendre son numéro de portable et il nous a retrouvé l’adresse au bout de ?? heures de recherche, qu’est-ce qu’on ferait sans lui ??

On a donc commencé par prendre le loop bus (600 yens=3.5euros) pour aller directement aux endroits stratégiques. Dabord le quartier de Kitano, ancien quartier de commerçants étrangers, où l’on peut voir toutes sortes de maisons « européennes ». Ensuite le téléphérique qui mène au jardin botanique de Nunobiki (ah oui, dans la série blonde, on n’avait pas compris qu’il fallait appuyer sur le bouton pour descendre au bon arrêt, du coup on s’est retrouvé à faire une grande boucle en bus pour revenir à la base du téléphérique), avec son musée des senteurs et toutes les plantes et herbes différentes qui sentent bons !!

Après ce retour à la nature, nous nous sommes promenés dans Nanki-machi, le quartier chinois de Kobe. Personnellement je n’ai pas vu trop de différence dans les étalages de nourriture entre ce qu’on peut voir au Japon et ce qui est censé être chinois, ça devait surement être du chinois à la sauce japonaise. Pour finir, nous avons admiré le port illuminé et vu les vestiges du tremblement de terre de 1995 qui avait détruit le port.

Nous ne pouvions pas partir de Kobe sans avoir goûté à son fameux boeuf (symbole de la ville). Le guide indiquait le resto Mon dans le quartier de Ikuta entre 1500 et 3000 yen (10 et 20 euros), on l’a finalement trouvé par chance et grâce à des japonaises qui ont vu le panneau pour nous. Le resto avait à peine 3 tables en bois, quand on a vu la carte, on n’était plus sure du prendre du boeuf (min. 5000 yen le plat 30 euros). Finalement, on s’est dit que ça ne serait qu’une fois dans notre vie et on a bien fait !! Avis au végétarien (et je parle en tant que personne qui n’aime pas la viande), ce steak était excellent, fondait dans la bouche comme du beurre, avec un goût… fabuleux !!

Kobe est aussi réputée pour ces clubs de jazz mais malheureusement il fallait qu’on soit au plus tard au ryokan (dont le nom est Ninomiya et qui se trouve près de la station de train Sannomiya par laquelle on est arrivée à Kobe) à 22h et à 21h30 on était toujours au resto. On a donc décidé d’être sage et de préferer la nuit sur un futon que dehors. Le ryokan était vraiment typique, chambres en tatami avec futons (3000 yen 20 euros par pers. pour une chambre de 3) et salle de bain à la japonaise qui se trouvait au bout d’un petit passage fait de pierres et entouré d’eau et de poissons rouges. Nous avons rencontré 3 étudiants japonais qui était dans la chambre d’en face et qui nous ont proposé de prendre l’apéro avec eux (vin blanc et vin rouge français, drôle de coïncidence…). Finalement, Chie (à prononcer Tchié) et Marie nous ont convaincu de sortir mais pas tard puisqu’on avait prévu de visiter Himeji le lendemain. Nous sommes donc allés dans un bar-boîte soi-disant rnb mais en fait toute musique où l’on a pu apprécier l’effort d’habillage de certains (voir les photos d’une certaine arlequin). On est rentrée vers 4h ce qui ne nous a pas laissé beaucoup d’heures de sommeil puisqu’on devait libérer la chambre à 10h.

28 juin 2008 : Kobe
Album : 28 juin 2008 : Kobe
Quartier de Kitano, jardin botanique, quartier chinois, le port et le boeuf !!!
35 images
Voir l'album

Départ pour 1h de train en direction de Himeji toujours depuis la gare Sannomiya. Le train longeait l’océan et on a même pu apercevoir le pont suspendu le plus long du monde (presque 4km) du détroit d’Akashi. Le principal monument qu’il y a à visiter à Himeji est son château de bois, on peut y monter tout en haut (6 étages). Les escaliers sont très pentus, et comme à chaque fois qu’on entre quelque part, il faut se déchausser et mettre des sandales en plastique, très pratique pour monter des marches qui font la moitié du pied. Juste à côté du château, les jardins sont magnifiques et tous avec un thème différent. Pour finir le week-end en beauté on voulait faire un onsen (source chaude dans la montagne) mais le dernier bus revenait à 18h et il était 17h, ce sera pour la prochaine fois !

29 juin 2008 : Himeji
Album : 29 juin 2008 : Himeji
le château, les jardins et le pont le plus long du monde
13 images
Voir l'album

 



Le Grand Turc |
Rénovation du Riad Zitouna ... |
Stage en Irlande |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue dans le nord !
| London State Of Mind
| C'est parti pour Tahiti !!!