19 juillet 2008 : Amanohashidate et Hikone

Réveil brutal à 4h du matin par le gardien du parking qui toque à la vitre. Précisons que pratiquement tous les parkings sont payants mais que comme tous les panneaux sont en kanji, s’il n’y a pas de prix dessus on ne peut pas savoir si c’est gratuit ou pas. On démarre les yeux à moitié ouverts et on part se garer ailleurs, mooo on était bien sous un arbre. On continue notre nuit tant bien que mal sous la chaleur qui augmente plus les heures passent. 8h : Ouverture du téléphérique, on est les premières clientes, ce qui nous permet d’éviter la cohue des groupes de visite. Amanohashidate est une bande de terre recouverte de pins et entourée de mer avec les montagnes en arrière-plan. Elle est appelée le pont sur le ciel. Pour voir ce fameux pont, il faut se mettre de dos à la bande et se pencher la tête en bas. En regardant ainsi entre nos jambes on peut, avec de l’imagination et un coup de pouce de photoshop, admirer ce pont.

Pas le temps de s’attarder sur qu’est-ce qui est censé représenter le ciel et les montagnes ont en fait quoi, on se dirige vers Ohara, ville au nord de Kyoto. On visite le temple Sanzen-in qui abrite un beau jardin de mousse rempli de petites statues rondes (toute mimi) appelées Warabe jizo.

La fin de journée est consacrée à la visite express (1h tout compris) du château et des jardins d’Hikone. Le château ressemble à ceux que l’on a pu voir auparavant et domine la ville. Les jardins sont très agréables mais on se fait mettre à la porte très gentiment par la chanson « ce n’est qu’un aurevoir » (rituel habituel, et stressant, de fermeture des lieux de visite). On reprend la voiture à 17h30 et on a 2h pour rejoindre Nara avant la fermeture de l’agence de location. On se trouve alors du côté Est du lac Biwa et au vu du nombre de kilomètres on se dit que ça ira. C’était sans compter sur les limitations de vitesse ridiculement basses des routes que l’on empruntait et des conducteurs du dimanche qui ne connaissent pas l’accélérateur. On est finalement arrivée à 20h15 pétante mais comme on avait prévenu de notre retard tout s’est bien terminé. Et ceci a sonné la fin de nos aventures automobiles au Japon.

0 commentaire à “19 juillet 2008 : Amanohashidate et Hikone”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Le Grand Turc |
Rénovation du Riad Zitouna ... |
Stage en Irlande |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue dans le nord !
| London State Of Mind
| C'est parti pour Tahiti !!!